dans Métrologie

Votre appareil est étalonné avant son expédition. En effet deux appareils de même conception, de même fabrication et donc identiques, ne réagissent pas tout à fait de la même manière. Il faut donc, au cours de la fabrication s’assurer qu’ils donnent le même résultat quand ils sont soumis aux mêmes contraintes, c’est une phase d’ajustement et de réglage indispensable.

Cette opération obéit à des règles strictes et fait souvent l’objet d’une procédure détaillée. Elle est confiée à des opérateurs formés et habilités.

Par la suite, influencé par son environnement, par son utilisation et par le vieillissement des composants, l’appareil peut dériver. Les mesures produites par votre instrument de mesure de Forces deviennent  moins précises  et il faut apporter  une correction ou réglage, c’est-à-dire étalonner comme lors de  la fabrication.

Plus de détails sur l’étalonnage :

L’étalonnage est l’opération permettant l’ajustement de votre instrument de mesure, pour assurer que vos mesures correspondent au plus près de la valeur réelle. Ce réglage se fera en comparaison avec des étalons eux même certifiés par un laboratoire extérieur ;

La méthode générale consiste à utiliser l’appareil de mesure sur un étalon, et à vérifier que la mesure produite correspond bien à la valeur attendue ; si ce n’est pas le cas, on corrige le réglage de l’appareil (calibrage). Par exemple, on pèse une masse étalon, et on corrige la position de l’aiguille pour que celle-ci indique la valeur correcte. On peut réaliser cette opération plusieurs fois pour plusieurs valeurs. Par exemple un dynamomètre est vérifié en 5 points de mesure en traction et 5 points de mesure en compression.

Après étalonnage de votre instrument de mesure de Force ou de Couple un certificat d’étalonnage vous est remis avec un relevé de mesures assurant que votre équipement est en conformité par rapport aux tolérance constructeur.

Si l’instrument n’est plus conforme aux exigences et qu’il ne peut pas être ajusté, il doit être déclassé. Cependant il est justifié de revoir les exigences, pour le cas où elles peuvent aussi être modifiées.

Quelle est la périodicité conseillée pour les vérifications d’instruments de mesure ?

Cette décision dépend essentiellement de l’importance de la mesure réalisée et de l’utilisation de l’appareil. Un appareil utilisé d’une façon très intensive, dans un environnement difficile et qui sert à valider des pièces de sécurité devra être verifié beaucoup plus souvent qu’un appareil qui sert à la validation de maquettes au sein d’un bureau d’étude. Les règles de bon sens s’appliquent. La périodicité la plus usuelle est de 1 an, on admet qu’une période de 5 ans entre 2 étalonnages ne doit pas être dépassée. On peut aussi admettre que les périodicités peuvent être raccourcies ou allongées suivant l’état de l’appareil.

Et pour terminer notre petit tour sur les pratiques d’étalonnage, rappelons que la norme ISO 9001 version 2008 a limité le nombre de procédures obligatoires à 5. Et parmi les 5, il y a une procédure concernant la gestion des moyens de mesure, c’est-à-dire l’organisation de leur définition et de leur verification.

1 Comment

One Comment

  1. Merci pour cette introduction sur le sujet.
    Pour les plus enclins à creuser le sujet, il existe un article (parmi tant d’autres) qui est assez intéressant dans ce domaine.
    Cordialement.

Laissez un commentaire

 

XHTML: Les balises disponibles pour les commentaires : <a href=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>